Société

Garantir la santé des migrants et des sans-papiers : une priorité

7 décembre 2018

© Ahedar Hannane

N’entend-on pas déjà résonner la voix de notre vieux tonton aux 12 coups de minuit : « Bonne année et surtout bonne santé, hein m’fi ! » Une bonne santé pour toutes et tous, c’est le plus important ! Mais en ce qui concerne les sans-papiers et les migrants, leur santé ne semble pas la priorité.

Les Droits de l’Homme, qui consacrent le droit à la santé, c’est notre orgueil d’Européens, on se gausse, on se valorise, on s’érige en fer de lance de cette déclaration. Article 25 : “Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires.”

Et pourtant, ce droit à la santé, toutes et tous n’y ont pas accès. S’il existe bel et bien l’Aide médicale urgente[1], le processus semble loin d’être toujours efficace. Les sans-papiers, quand ils souffrent, sont ballottés de bureau de CPAS en médecin, de médecin en CPAS. Pire, la santé des migrants est parfois mise en péril par l’Etat lui-même, à travers sa police. Un rapport de Médecins du Monde dénonce les violences policières à l’encontre des migrants. Selon ce rapport, c’est 1 migrant sur 4 qui subit ces violences dans notre pays[2].  

Alors, que font nos responsables politiques pendant ce temps ? Ils prônent une politique ferme mais humaine. STOP ! STOP aux pod-casts, aux tweets, aux querelles stériles et débats plastiques d’une politique qui oublie ses missions ! On a besoin d’une politique qui organise et protège. Pas d’une solidarité galvaudée !

Pour que la santé de tout le monde soit protégée, migrants et sans-papiers compris, exigeons l’arrêt des violences policières à l’égard des migrants ! Demandons aussi la réouverture des Centres d’accueil qui ont été fermés et qui permettent aux demandeurs d’asile de dormir et vivre dans des conditions d’accueil de base. Enfin, il faut simplifier les démarches administratives pour l’accès aux soins de santé pour toutes les personnes dans le besoin et notamment pour tous les migrants et les sans-papiers ! Pour que Tonton puisse souhaiter à tout le monde, sans exception, une bonne santé en 2019 !

Amandine Kech


[1] Voir site web Medimmigrant : http://www.medimmigrant.be/
[2] https://medecinsdumonde.be/actualites-publications/actualites/violences-policieres-envers-les-migrants-et-les-refugies-en#undefined