Culture

Plus qu'une parade : pour Andrés, une incroyable aventure

10 novembre 2014

© Elen Edwards

La zone de confort, voilà un lieu dans lequel on se sent en sécurité. Cependant, la zone de confort, n'est pas un lieu de découverte, ni de dépassement de soi. Andrés le sait, et c'est pourquoi il s'est lancé dans la Zinneke Parade, cet évènement (a)typique de la vie bruxelloise. Il me raconte son expérience.

Quitter ses habitudes et s’investir dans un évènement extraordinaire

Tout ce qui se trouve dans notre zone de confort nous est familier, c'est ainsi que la routine s'installe. Peu à peu, on risque d'y perdre le goût de l'aventure et de la découverte. La joie provenant d'une expérience nouvelle peut être vécue uniquement et seulement en dehors de la zone de confort. Il ne reste plus qu'à faire un choix : se lancer et essayer de vivre quelque chose de neuf à la recherche de nouvelles sensations, de nouvelles rencontres, de nouvelles expériences tout simplement.

Ce choix a été fait par Andres... En effet, pendant 4 mois, d'autres bénévoles et lui, encadrés par des experts, ont préparé l'un des plus grands festivals bruxellois: la Zinneke Parade. Alliant à la fois audace, créativité et fantaisie, la Zinneke Parade se déroule au cœur même de Bruxelles. Elle réunit plus de 400 participants de tous âges et de tous les quartiers. Andres le garantit : les différentes activités servant à préparer la parade sont vraiment épanouissantes.

 

De la Colombie à la Zinneke Parade, en passant par le monde entier !

Andrés Castelblanco, citoyen du monde et Colombien ensuite, a toujours été animé par la soif de découverte, et d'un désir profond de rencontre et d'échange avec des personnes possédant une culture différente de la sienne.

De la Colombie à l'Argentine en passant par de nombreux autres pays voisins, il connaît bien l'Amérique latine. Arrivé en Europe depuis quelques années, il n'a pas attendu que la routine s'installe.  Pour cela, il a profité de ses vacances pour explorer l'Asie, notamment le Japon, le Cambodge et la Thaïlande. Même dans son quotidien, ses activités sont portées vers la rencontre de l'autre, ainsi que vers le désir d'apprendre et de grandir au travers de toute nouvelles expériences. C'est pourquoi, lorsqu’un ami lui a proposé de rejoindre le groupe des acteurs pour la parade, il n'a eu aucune hésitation.

 

Des mois de travail, 4 heures de parade, … des milliers de sourires

Certes la parade ne dure que 4 heures, mais afin de préparer ces 4 heures, Andrés s’est investi pendant 4 mois dans l’organisation du défilé. Autant de rires échangés, de partages entre danseurs, musiciens et acteurs. Tous sont bénévoles et ne sont donc absolument pas payés pour préparer la Zinneke parade.

Selon Andrés, leur point commun à tous est de vouloir vivre ou revivre la joie d’une nouvelle expérience. Il explique ceci :

«  Il y a beaucoup de dépassement de soi, car la plupart des activités demandent de la créativité, de la persévérance et de la patience. »

Andrés me raconte :

« Lorsque le jour « j » tant attendu et idéalisé arrive enfin, et que tout se déroule comme prévu (même la pluie), ou même mieux, c'est un immense sentiment de satisfaction. J’étais fier d'avoir fourni autant de travail et de lire la joie et l'émerveillement sur le visage de mes partenaires et des spectateurs dans les rues. »

« J’ai réalisé que nous formions une équipe et que c'est ensemble que nous avions réussi à transmettre autant de joie autour de nous. » se souvient-il.

Une aventure collective, une expérience pour chacun

Même les spectateurs participent à la préparation de la Zinneke Parade. En effet, ils ont leur mot à dire, puisque le thème de la prochaine parade est désigné par eux à l'aide de sondage. Andrés me montre avec plaisir les photos de l’évènement et en particulier celle sur laquelle plusieurs membres de l'organisation sont présents. Il résume les moments les plus épiques de la parade par une phrase suffisamment explicite : « j'ai vécu une très belle aventure !».

Enfin, une chose est certaine : la Zinneke Parade est un festival agréable à regarder en tant que spectateur, mais cela ne dure que 4 heures. S’y engager et la vivre de l’intérieur me semble bien plus passionnant ! Au terme de toute expérience telle que celle-là, personne ne reste le même : ces incroyables aventures nous font grandir. 

Portrait réalisé par Fabrice Ndikumana